Skip to main content

L’enquête annuelle Alltech Mondiale sur l’Alimentation Animale révèle une première baisse de production en neuf ans

L’enquête annuelle Mondiale Alltech 2020 sur l’Alimentation Animale estime que le tonnage mondial d'aliments pour animaux a diminué de 1,07% pour atteindre 1,126 milliard de tonnes d'aliments produits l'an dernier, en grande partie à cause de la peste porcine africaine (PPA) et du déclin du marché des aliments pour porcs dans la région Asie-Pacifique. Les neuf principaux pays producteurs d'aliments pour animaux sont les États-Unis, la Chine, le Brésil, la Russie, l'Inde, le Mexique, l'Espagne, le Japon et l'Allemagne. Ensemble, ces pays produisent 58% de la production mondiale d'aliments et représentent 57% des usines d’aliments mondiales, ils peuvent donc être considérés comme un indicateur des tendances générales de l'agriculture.

Le Dr Mark Lyons, P-DG d’Alltech, a partagé les résultats de l’enquête via une visio-conférence publique depuis siège mondial d’Alltech à Nicholasville, dans le Kentucky, aux États-Unis. : « 2019 s’est accompagnée de défis extrêmes pour l'industrie de l'alimentation animale, l'un des plus importants étant la peste porcine africaine. Les implications régionales et mondiales sont reflétées par l'enquête Alltech et la baisse de la production mondiale d'aliments pour animaux », a déclaré Mark Lyons. « Alors que la production d'aliments pour porcs est en baisse dans les pays touchés, nous notons une augmentation de la production à la fois pour d'autres espèces (afin de répondre à la demande de protéines) et dans les pays non affectés dont les exportations augmentent. Les dommages causés par la PPA auront des implications à long terme, et nous prévoyons que les principales sources de protéines continueront de changer à mesure que notre industrie s'adaptera à la pénurie. »

Les données mondiales, recueillies auprès de 145 pays et de près de 30 000 usines d'aliments pour animaux, indiquent la production d'aliments par espèce : poulets de chair 28% ; porcs 24% ; poules pondeuses 14% ; vaches laitières 12% ; bovin viande 10% ; autres espèces 6% ; aquaculture 4% ; et animaux domestiques 2%. La croissance prédominante provient des secteurs des pondeuses, des poulets de chair, de l'aquaculture et des aliments pour animaux de compagnie.

Résultats régionaux de l'enquête Mondiale Alltech 2020 sur l’Alimentation Animale

Europe : l'Europe est restée relativement stagnante avec une légère augmentation de 0,2% par rapport à l'année dernière. Les trois principaux pays producteurs d'aliments pour animaux en Europe sont la Russie (40,5 MMT), l'Espagne (34,8 MMT) et l'Allemagne (25,0 MMT), la production d'aliments pour porcins ouvrant la voie dans les trois pays. Le secteur des ruminants a été le plus durement touché, car le nombre de vaches laitières et de bovins viande devrait être en baisse de 4% et 3%, respectivement. Cela a été compensé principalement par la forte croissance des industries de l'aqua (7%) et des pondeuses (3%).

Amérique du Nord : les États-Unis sont le plus grand pays producteur d'aliments pour animaux au monde avec environ 214 millions de tonnes métriques (MMT), avec le bovin viande (61,09 MMT), les poulets de chair (48,525 MMT) et les porcs (44,86 MMT) comme espèces dominantes. L'Amérique du Nord a connu une croissance régulière de 1,6% par rapport à l'année dernière. Le Canada a produit 21,6 MMT avec des porcs (8,23 MMT), des poulets de chair (3,25 MMT) et des principales productions laitières (4,2 MMT).

Amérique latine : En tant que région, l'Amérique latine a enregistré une croissance de 2,2% à 167,9 MMT. Le Brésil est resté le leader de la production d'aliments pour animaux dans la région et le troisième dans le monde, les principales espèces pour la production d'aliments étant les poulets de chair (32,1 MMT) et les porcs (17,0 MMT). Le Brésil, le Mexique et l'Argentine continuent de produire la majorité des aliments pour animaux en Amérique latine avec 76% de la production régionale d'aliments pour animaux.

Asie-Pacifique : la région Asie-Pacifique a connu une baisse de la production d'aliments pour animaux de 5,5% en 2019, principalement en raison de la peste porcine africaine et des baisses importantes de la production d'aliments pour porcins. La production chinoise d'aliments pour animaux a diminué de près de 20 MMT pour atteindre 167,9 MMT et est passée du premier pays producteur mondial d'aliments au deuxième rang, derrière les États-Unis. L'Inde et le Japon sont restés dans les neuf principaux pays producteurs d'aliments pour animaux, avec une production similaire par rapport à 2018 avec 39,0 MMT et 25,3 MMT, respectivement, tandis que le Vietnam a reculé de 7%.

Afrique : L'Afrique a poursuivi sa forte croissance avec une augmentation de 7,5% de la production globale d'aliments pour animaux, toutes les espèces primaires enregistrant une croissance positive. Les cinq principaux pays producteurs d'aliments pour animaux de la région représentent 75% de la production africaine d'aliments pour animaux, à savoir l'Afrique du Sud, l'Égypte, le Nigéria, le Maroc et l'Algérie. Les principales espèces de la région comprennent les poulets de chair, les poules pondeuses et les vaches laitières et, combinées, elles représentent près de la moitié des estimations de la production d’aliments dans la région.

 

Résultats sur les espèces notables de l'enquête Mondiale Alltech 2020 sur l’Alimentation Animale

La production d'aliments pour porcs a été fortement affectée par la peste porcine africaine, avec une baisse de 11%. La principale région productrice d'aliments pour porcins reste l'Asie-Pacifique, mais elle a également connu la plus forte baisse de 26%, avec la Chine (-35%), le Cambodge (-22%), le Vietnam (-21%) et la Thaïlande (-16%) subissant de fortes diminutions. L’Europe, l’Amérique du Nord et l’Amérique latine sont restés relativement stables par rapport à l’année dernière. Alors que l'Afrique est une petite région du point de vue du tonnage pour l'alimentation des porcs, elle a enregistré une forte augmentation de 29%.

Dans le secteur de la volaille, l'Asie-Pacifique est le leader des aliments pour poulets de chair (115,2 MMT) et en poules pondeuses (73,1 MMT). En Amérique latine, la production totale de poulets de chair s'est élevée à 60,8 MMT, le Brésil en tête avec 32,1 MMT, suivi par le Mexique avec 10,5 MMT, tandis que la production mexicaine d'aliments pour pondeuses a augmenté de 11% à 7,05 MMT et a dépassé le Brésil. La Russie est en tête de l’Europe avec 10,86 MMT sur les 56,3 MMT d’aliments pour poulets de chair de la région et 5,3 MMT sur les 33,5 MMT d’aliments pour pondeuses de la région. En Amérique du Nord, les États-Unis représentent 94% de l'alimentation des poulets de chair avec 48,5 MMT, tandis que l'alimentation des pondeuses au Canada a augmenté de 460 000 tonnes métriques.

L'Europe est en tête de la production mondiale d'aliments pour vaches laitières avec 34%, suivie de l'Amérique du Nord (21,8%), de l'Asie-Pacifique (17,6%) et de l'Amérique latine (15,3%). Les principaux pays producteurs d'aliments pour vaches laitières sont la Turquie (6,5 MMT), l'Allemagne (5,2 MMT), la Russie (4,2 MMT), le Royaume-Uni (3,8 MMT), la France (3,4 MMT), les Pays-Bas (3,3. MMT) et l'Espagne (3,2 MMT).

 

L'Amérique du Nord continue de dominer la production mondiale d'aliments pour le bovin viande avec 62,3 MMT, suivie par l'Europe (21,9 MMT) et l'Amérique latine (13,9 MMT). Pour l'enquête Alltech 2020, l'estimation de la production d'aliments pour bovins viande a été recalculée pour améliorer sa précision. La nouvelle estimation tient compte du nombre moyen de jours consacrés à l'alimentation et à l'ingestion en pourcentage du poids vif. L'estimation de l'année dernière a également été recalculée pour refléter ce changement de formule pour une comparaison annuelle correcte.

Dans l'ensemble, les aliments pour l'aquaculture ont affiché une croissance de 4% par rapport à l'année dernière. Par tonne, l'Asie-Pacifique a connu la plus forte croissance avec 1,5 MMT supplémentaire. Les principaux contributeurs ont été la Chine, le Vietnam et le Bangladesh. La baisse en Europe est due en grande partie à la baisse de la production d’aliments pour animaux en Russie, qui est principalement due à une augmentation des importations.

Le secteur des aliments pour animaux de compagnie a connu une croissance de 4% avec les plus fortes augmentations de tonnage en Asie-Pacifique (10%), en Europe (3%) et en Amérique latine (6%). Par pays, des augmentations ont été observées en Chine, en Indonésie, au Portugal, en Hongrie, en Équateur et en Argentine.

 

Au cours de la présentation en direct, le Dr Mark Lyons a été rejoint par un panel d'experts de l'industrie, dont Jack Bobo, PDG, Futurity, États-Unis ; Matthew Smith, vice-président, Alltech, Royaume-Uni ; Bianca Martins, directrice générale, Alltech, Mexique ; et Brian Lawless, gestionnaire d'espèces en Amérique du Nord, Alltech, États-Unis. Le groupe a discuté des tendances derrière les données et les implications pour le marché mondial. Les sujets allaient des demandes des consommateurs à l'adoption de nouvelles technologies.

Pour accéder aux informations de l'enquête Mondiale Alltech 2020 sur l’Alimentation Animale, y compris un enregistrement de la table ronde, une carte interactive et des diapositives de présentation, visitez alltechfeedsurvey.com.

L'enquête mondiale sur les aliments pour animaux Alltech évalue la production et les prix des aliments composés à l'aide d'informations collectées par l'équipe des ventes mondiales d'Alltech et en partenariat avec des associations locales d'aliments pour animaux au cours du dernier trimestre de 2019. Il s'agit d'une estimation servant de ressource aux décideurs politiques, aux décideurs et aux acteurs de l'industrie.