Skip to main content

Alltech 37+® analyse les mycotoxines nouvelles et émergentes

Alltech 37+® analyse les mycotoxines nouvelles et émergentes

Plus de 50 mycotoxines peuvent être analysées par le laboratoire Alltech 37+

[DUNBOYNE, Irlande] Le laboratoire Alltech 37+ peut maintenant analyser les mycotoxines nouvelles et émergentes. Au total, cinq nouvelles mycotoxines ont été ajoutées au groupe d’essais, ce qui porte à 54 le nombre total de mycotoxines détectables. Ces nouvelles additions permettent de mieux comprendre la présence de mycotoxines et le risque potentiel pour la performance des animaux.

Les mycotoxines émergentes sont des mycotoxines qui ne sont ni analysées de manière systématique ni réglementées par la loi. Cependant, les recherches montrent davantage de preuves de leur incidence et toxicité potentielle pour les animaux. Les mycotoxines émergentes analysées par Alltech 37+ comprennent la beauvericine ; la moniliformine; les enniatines A, A1, B et B1; la phomopsine A et l’alternariol. L'acide fusarique fait également partie de cette catégorie émergente de mycotoxines. 

« Le test d'analyse Alltech 37+ pour les mycotoxines est la pierre angulaire du programme Alltech de gestion des mycotoxines », a expliqué Nick Adams, directeur de la gestion des mycotoxines chez Alltech. « Nous testons maintenant 54 mycotoxines. Grâce à cette nouvelle capacité d’analyse, Alltech est mieux armé pour comprendre l’impact des aliments contaminés sur la performance et la santé des animaux. » 

En raison de leurs propriétés toxiques, les mycotoxines inquiètent les éleveurs car elles peuvent avoir une incidence sur la qualité des aliments pour animaux, ainsi que sur la santé et les performances des animaux. Leader mondial dans la gestion des mycotoxines, Alltech 37+ fournit une image réaliste de la contamination par les mycotoxines dans les ingrédients des aliments pour animaux ou dans les rations mélangées. Les résultats permettent d’accélérer le processus de diagnostic, de suggérer des mesures correctives et de progresser vers un plan de contrôle des mycotoxines efficace.

« Depuis que nous avons ajouté ces mycotoxines à nos capacités analytiques, nous avons déjà constaté une fréquence élevée d'échantillons affectés par ces nouveaux contaminants », a expliqué Patrick Ward, directeur des services analytiques au laboratoire Alltech en Irlande. « En testant davantage d'échantillons et en accumulant plus de données, nous renforcerons notre compréhension de ces mycotoxines. »

Entre les laboratoires d’analyses mycotoxines Alltech 37+ situés à Lexington (Kentucky) et à Dunboyne (Irlande), plus de 30 000 échantillons ont été analysés, chacun recherchant jusqu'à 54 mycotoxines dans les aliments pour animaux.

Pour plus d’informations sur la gestion des mycotoxines, rendez-vous sur infomycotoxines.fr.