Skip to main content

Le risque mycotoxine est là, comment le gère-t-on ?

L’Enquête européenne Alltech 37+® sur la présence mycotoxine dans les récoltes estivales offre une vue d’ensemble du risque potentiel de mycotoxines des céréales et des cultures fourragères pour le bétail. Des échantillons de blé, d’orge, de maïs, d’ensilage de maïs et d’ensilage d’herbe ont été soumis pour analyse au laboratoire d’analyse des mycotoxines Alltech 37 + ® à Dunboyne, en Irlande, entre le 1er septembre et le 1er novembre 2019. Les échantillons sont représentatifs de nombreuses régions géographiques à travers l’Europe et ont été analysés pour plus de 50 mycotoxines individuelles, y compris un nouveau panel de cinq mycotoxines.

L'enquête de 2020 a révélé que, bien qu'aucune mycotoxine ne représente individuellement un risque élevé (en dessous du seuil de ppb), il existe un risque potentiel plus grand pour la santé et la performance des vaches, comme l'exprime la quantité estimée de risque (REQ). Le REQ représente la menace globale pour la santé et la performance d'une espèce particulière en fonction de l'effet cumulatif des groupes de mycotoxines présents. Le REQ moyen est considéré comme modéré (sur une base faible / modérée / élevée) pour les animaux laitiers et les bovins de boucherie.

Une bonne gestion du fourrage à la récolte et après assure un rendement maximal pour vos animaux, surtout lorsque le fourrage représente la majorité des ingrédients de la ration.

Les niveaux de contamination par les mycotoxines ne se stabilisent pas après la récolte, car de nouveaux défis peuvent survenir au stockage. L'état des cultures à la récolte et l'environnement de stockage (température, oxygène, humidité) détermineront si ces niveaux augmentent pendant le stockage et augmentent le risque pour les vaches. Au cours des deux dernières années, les fourrages stockés ont augmenté leur niveau de risque au cours de la campagne d'alimentation et ce risque doit être surveillé. Les producteurs doivent garder à l'esprit que le risque lié aux mycotoxines est une cible mouvante et ce que vous nourrissez aujourd'hui n'est pas nécessairement ce que vous nourrirez demain.

La gestion du silo (lors du désilage, retirez au moins 15cm par jour et travaillez verticalement, du haut vers le bas du front du silo) mais aussi le simple fait de retirer l'ensilage gâté et moisi (pour réduire l'exposition et l'ingestion de mycotoxines) aidera à maintenir une alimentation sûre. De plus, des solutions nutritionnelles, telles que Mycosorb A + ®, sont prouvées pour réduire considérablement l'impact des mycotoxines sur la santé et la rentabilité du troupeau.

En cas de suspicion de mycotoxine, une analyse est toujours un bon moyen pour adopter la meilleure stratégie.

Contactez votre conseiller local dès maintenant pour découvrir comment vous pouvez bénéficier d’un audit gratuit.