Skip to main content

Enquête européenne Alltech 37+® sur la présence mycotoxine dans les récoltes estivales

L’Enquête européenne Alltech 37+® sur la présence mycotoxine dans les récoltes estivales offre une vue d’ensemble du risque potentiel de mycotoxines sur les céréales et les fourrages. Des échantillons de blé, d’orge, de maïs, d’ensilage de maïs et d’ensilage d’herbe ont été soumis pour analyse au laboratoire d’analyse des mycotoxines Alltech 37 + ® à Dunboyne, en Irlande, entre le 1er septembre et le 1er novembre 2019. Les échantillons sont représentatifs de nombreuses régions géographiques à travers l’Europe et ont été analysés pour plus de 50 mycotoxines individuelles, y compris un nouveau panel de cinq mycotoxines.

Contaminations multiples

Depuis le 1er septembre 2019, le laboratoire Alltech 37+ a analysé 81 échantillons provenant d’emplacements stratégiques à travers l’Europe. Plus de 80% des échantillons étaient contaminés par au moins une mycotoxine mesurable et le nombre moyen de mycotoxines identifiées était de 3,03. Les trichothécènes de type B (47,6% des échantillons testés) et l’acide fusarique (40,2% des échantillons testés) se sont révélés être les mycotoxines les plus présentes dans tous les domaines. Cependant, les « mycotoxines émergentes », une catégorie récemment ajoutée à notre panel de tests, ont également nécessité une attention particulière, en raison de leur contamination récurrente des ration pour vache laitières (45,1% des échantillons testés).

Quel est le risque ?

Le tableau ci-dessous évalue la concentration moyenne de mycotoxines trouvée dans les échantillons (ppb) par rapport aux limites pratiques définies par Alltech. De cela, nous voyons que, bien qu’aucune mycotoxine unique ne représente un risque élevé (inférieur au seuil de ppb), il existe un risque potentiel plus grand pour la santé et la performance des vaches. Cela s’exprime par la quantité estimée de risque (REQ), qui représente la menace globale pour la santé et les performances d’une espèce particulière, sur la base de l’effet cumulatif des groupes de mycotoxines présents.

 

Évaluation moyenne de l’impact des mycotoxines sur les performance des vaches laitières.

 

L’analyse européenne montre différents niveaux de contamination (types de toxines, mais aussi quantités) entre les différents ingrédients, donc différents risques, comme le montre le tableau ci-dessous. Cependant, ceux-ci sont généralement mélangés dans la ration des ruminants, ce qui rend le risque global de ration différent, car les mycotoxines peuvent interagir entre elles. De la même manière que présenté ci-dessus, une fois mélangé dans la ration totale, cela pourrait représenter un risque plus élevé, car les mycotoxines combinées peuvent interagir et avoir un impact plus significatif sur la santé animale.

 

 

Combinant le risque de mycotoxines connu, les statistiques de production, les prix des aliments pour animaux et les valeurs marchandes des produits de base, cet outil incroyable affichera les coûts financiers estimés en fonction du niveau de contamination par les mycotoxines, aidant à quantifier l’impact des mycotoxines sur la rentabilité.

 

Pour plus d'informations sur la gestion des mycotoxines, rendez-vous sur infomycotoxines.fr