Skip to main content

La santé des plantes commence avec un sol en bonne santé

soil

Il faut 1000 ans pour créer naturellement 2,5 cm de sol de surface. Maintenant, pensez que 20% des sols à travers le monde ont été dégradés par les pratiques agricoles.

Laisser au repos nos champs pendant des milliers d’années n’est pas une réponse réaliste à la dégradation des sols. Toutefois, une solution viable peut être trouvée au travers de pratiques agricoles basées sur la conservation et la repopulation des sols par des micro-organismes bénéfiques qui améliorent la santé et la qualité d’un sol.

« Il est primordial pour les agriculteurs de comprendre les subtilités de la relation sol-plante » explique Ney Ibrahim, directeur d’Alltech Crop Science au Brésil.

Rétablir la santé du sol

La santé de la plante commence par le sol. Quand les agriculteurs mettent en place des pratiques de rétablissement ou d’équilibre biologique dans le sol, comme des couverts végétaux, une rotation culturale ou des fertilisants naturels, cela améliore les interactions entre le sol et la plante. Ces pratiques peuvent aider à diminuer la réponse négative d’une plante à un stress environnemental et également augmenter la productivité.

Une bonne gestion de la microbiologie redonne vie au sol et permet d’augmenter la disponibilité des nutriments qu’une plante peut utiliser pour améliorer sa croissance racinaire et probablement son immunité et l’élimination des maladies.

Par la même occasion, la matière organique est restituée au sol, créant un cycle vertueux pour les futures cultures et laissant ainsi un héritage durable pour les nouvelles générations de cultivateurs.